Le savon « Faso Soap » efficace contre le paludisme ?

Share

Moctar Dembélé, 22 ans, et Gérard Niyondiko, 35 ans, deux étudiants ingénieurs de l’Institut 2iE au Burkina Faso, ont inventé le « Faso Soap », un savon qui protège contre le paludisme. Ils ont été récompensés au Global social venture competition (GSVC 2013) pour cette invention qui pourrait révolutionner la lutte contre le paludisme dans le monde. Cette découverte offre l’espoir de réduire efficacement la propagation du paludisme en Afrique.

Le Burkinabé Moctar Dembélé et le Burundais Gérard Niyondiko, deux étudiants de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement (2iE) au Burkina Faso, ont mis au point un savon protège contre le paludisme en repoussant les moustiques par son odeur. Grâce à l’un de ses ingrédients, ce savon contenant de la citronnelle, du karité et d’autres ingrédients tue aussi les larves, empêchant la prolifération des moustiques dans les eaux stagnantes.

En remportant le premier prix du concours Global Social Venture Competition (GSVC) grâce à leur savon anti-moustique, les deux étudiants empochent une somme de 25 000 dollars (19 000 euros) qui leur permettra de lancer leur entreprise FASO SOAP. Ce concours qui a vu le jour à l’université de Berkeley, en Californie, récompense des projets innovants.

Moustiques qui transmettent le paludismeLes deux étudiants ont nommé leur savon Faso Saop (le savon du Faso) parce qu’ils ont voulu travailler pour satisfaire d’abord le marché burkinabè. Le nom de l’entreprise à créer pourrait être Africa soap, selon Gérard Niyondiko.

Après l’expérience de Berkeley, les deux jeunes vont continuer dans l’optimisation de leur projet. Ils doivent continuer leurs études tout en travaillant sur le projet. Avant la fin de leurs études, ils auront rassemblé tout ce qu’il faut techniquement et avoir rencontré les partenaires financiers.

Commentaires facebook :

commentaires

1 Commentaire

Postez un commentaire

Posts Protect Plugin by http://blog.muffs.ru
">